Lomepal : « Il y a plein de fois où j’ai été blessant, très blessant »

Une semaine après la sortie de son – déjà disque d’or – Jeannine, Lomepal explique qu’il est parfois très “maladroit” lorsqu’il s’agit d’être honnête. 

“J’ai fait du mal à ceux que j’aime, j’ai rien vu j’étais fier, un jour je m’en suis rendu compte et j’ai pleuré comme une fillette”, voilà ce que raconte Lomepal dans “Dave Grohl”, morceau de son nouvel opus Jeannine. Quand le média Le Temps lui demande de “dévoiler le sens” de la phrase, il confie l’avoir écrite en pensant à son ex, avec qu’il affirme avoir été parfois (presque) méchant.

En ajoutant à cela : “il y a plein de fois où j’ai été blessant, très blessant”, l’artiste laisse tomber l’image du mec cool et met à découvert une nouvelle facette de sa personnalité. Désireux de se montrer tel qu’il est devant ceux qui le suivent, il n’hésite effectivement pas à révéler ses côtés un peu plus sombres, parfois au risque de se dévaloriser auprès de ses fans.

Il confirme par ailleurs avec ce titre que son album ne reprend pas seulement les thèmes énigmatiques que représentent la folie ou les travers du succès, mais qu’il voulait aussi évoquer les déceptions amoureuses, comme il le fait notamment dans “Trop Beau”, morceau le plus écouté à ce jour.

Et il le prouve avec cette  journaliste qu’il a insulté de “bouffonne”

Au centre d’une récente polémique sur les réseaux sociaux, le rappeur est en effet blâmé pour avoir traité une journaliste chroniquant son album. L’erreur de celle-ci ? Avoir supposé que Prince Waly risquait de dépasser Lomepal, ce qui n’a pas plu à l’artiste, qui a identifié la dite-reporter du No Fun Show dans une story publique, provoquant réactions et insultes des fans envers la principale intéressée.

Lomepal est revenu le lendemain avec des excuses contrastées sur ce même compte Instagram de plus de 561 000 abonnés en accusant tout de même la journaliste d’avoir “été tordu de vouloir créer une compétition” entre les deux rappeurs.

Son ami réalisateur, Adrien Lagier, notamment à l’origine du clip de “Rêves Bizarres” de Damso et Orelsan a lui aussi réagi, cette fois plus violemment. Enfin, le célèbre journaliste Mehdi Maïzi est revenu dans un thread Twitter sur le conflit en défendant la jeune femme avec laquelle il travaille, puisqu’il est le principal animateur du fameux podcast à l’origine du conflit. 

Le rappeur montre alors ici que oui, il peut être “blessant, très blessant”.

À lire aussi : Entre sincérité et larmes, Lomepal présente “Jeannine”, sa dernière pièce maîtresse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s