Attention les yeux, un film d’horreur sur les débuts du Wu-Tang Clan est en préparation

Oui, vous avez bien lu. Le célèbre groupe de rap américain s’est bien lancé dans le pari fou de réaliser un thriller flippant sur leur commencement dans le hip-hop. 

Après tout, ce n’est qu’une énième folle idée de la part du groupe de rappeurs le plus mythique des États-Unis. Alors que de réelles théories circulent autour de leur jeunesse, le Wu-Tang a décidé de raconter son histoire une bonne fois pour toutes. Or, il faut savoir que pour le groupe, l’argent n’a pas toujours coulé à flot. Entre criminalité et galères, les rappeurs ont parfois été confrontés à des situations loufoques et presque irréelles.

C’est sûrement de là que leur est venue récemment l’idée de créer un film d’horreur à partir de leur passé. Ça, et peut-être aussi le PCP, drogue que les membres du Wu-Tang ont apparement consommé durant leurs premiers enregistrements. Un psychotrope hallucinogène ayant pour effets secondaires la paranoïa, des catalepsies ou pire encore des expériences de mort imminente. Rien que ça. Dans de pareilles conditions, nul doute que les rappeurs se soient sentis menacés. C’est pour cette raison que les artistes racontent dans leurs sons, et notamment dans “Can It Be All So Simple” que Ghostface Killah et Raekwonétaient tant convaincus d’être victimes de phénomènes paranormaux qu’ils venaient au studio avec des armes, ce qui faisait parfois penser à un véritable film d’horreur.

À lire aussi: Des rues baptisées en hommage à Notorious B.I.G. et au Wu-Tang Clan

Un récit fantomatique

Intitulé Angel Of Dust, le film suivra Casey, un jeune rappeur encore adolescent vivant dans un des quartiers les plus lugubres de New York. À la rue depuis la mort de ses parents, le gamin devra vivre par lui-même, ce qui l’amènera à devoir mettre son talent à rude épreuve pour survivre aux gangs, aux humiliations, aux forces de l’ordre et autres tracas. Mais surtout, Casey devra affronter un serial-killer, possédant d’incroyables super-pouvoirs, d’où le titre du film. Soi-disant inspiré de faits réels, Shaun Redick, le réalisateur choisi pour le film, a affirmé à Deadline que ces histoires terrifiantes “ont participé à la création des légendaires rappeurs du Wu-Tang“.

Et si la nouvelle a été confirmée par le groupe, qui s’occupera de la réalisation de la BO du film, on n’en sait encore que très peu sur le projet. En revanche, connaissant l’appétence deGhostface Killah pour les histoires chimériques, on ne peut que s’attendre à un scénario des plus effrayants.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s