Jul : « Après mon premier salaire, j’ai fait entre 800 et 1 000 morceaux en deux ans »

À l’occasion d’une interview pour Clique TV, Jul revient sur ses débuts dans les quartiers de Marseille et se remémore ses premiers sons.

Début décembre, le nouvel album la Zone en Personne de Jul voyait le jour, album que Mouloud Achour définit dès les premières minutes comme le “miroir” du passage à l’âge adulte du rappeur. Un album inspiré par des anciens moments de désillusions, de trahisons mais aussi de la rupture de certaines amitiés, ce qu’évoque donc le marseillais dans la dite interview télévisée. Rapidement, on comprend que Jul a toujours fait de la musique par passion, sans vraiment se poser de questions. Avec un ordinateur portable et un micro de webcam dans son collège, Jul s’est découvert un amour pour le rap. Et cet amour pour le genre musical, il l’a approfondi très jeune, en écoutant les rappeurs de l’époque tels que Booba ou Rhoff.

Des débuts provoqués

C’est là que Jul, bien qu’encore adolescent, a réalisé qu’il rêvait de faire du rap un métier même si cela lui paraissait impossible. Alors, dès qu’il a pu investir dans du matériel pour réaliser ses sons, il n’a donc pas hésité à y mettre l’entièreté de sa première paye. Paye dûment gagné en travaillant en tant que maçon avec son père.Un ordinateur performant, un bon micro et un logiciel pour créer ses beats plus tard, et voilà que Jul était définitivement lancé dans cette voie. Voie, qui, on le sait maintenant, a fini par lui apporter succès et reconnaissance du public rap.

C’est cependant avec un grand étonnement qu’on découvre que le rappeur s’est alors mis à produire entre 800 et 1 000 sons durant cette période très courte, afin de se perfectionner. Le MC raconte qu’il faisait au moins un morceau par jour, parfois plus, afin d’apprendre chaque jour soit, mais aussi et surtout parce que créer du son était un besoin, qui lui permettait de s’échapper de la vie tantôt rude de sa cité marseillaise.

https://www.instagram.com/p/Brz2TSNo_0e/embed/captioned/?cr=1&v=12&wp=540&rd=https%3A%2F%2Fintrld.com&rp=%2Fjul-cliquetv%2F#%7B%22ci%22%3A0%2C%22os%22%3A1366%7D

À lire aussi : Punchlines et mélancolie sans autotune : Jul a plié l’instru’ de “Pittbull”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s