On a regardé “Bird Box”, le nouveau film événement de Netflix

Une semaine après sa sortie, le film Bird Box produit par Netflix atteignait déjà les 45 millions de vues. Des sommets extraordinaires pour le programme de sciences-fiction.

Cet article contient des spoilers.

Bird Box est l’histoire d’un monde dans lequel une épidémie de suicides décime l’humanité. Alors que des créatures invisibles poussent les individus à se suicider dès que ces derniers les croisent, certaines personnes vont tenter de survivre en se bandant les yeux. Complètement dystopique, le film est un des plus grands succès de Netflix puisqu’il est, selon Reed Hastings, PDG de la plateforme, le film le plus regardé en une semaine, avec 45 millions de spectateurs le visionnant sur le site.

La dernière production Netflix semble prématurée

Outre ce succès poignant, il faut avouer que le film manque de recul. Le scénario fonctionne dans son idée et ses principes mais l’histoire perd du sens plus celle-ci se rapproche de son dénouement. Et d’ailleurs, c’est peut-être ce dernier qui vient ternir le tableau dressé par Susanne Bier. Le film se veut dystopique, apocalyptique et c’est pourtant une fin totalement utopique qu’il présente dans lequel il suffirait d’aller dans un refuge pour aveugles, pour pouvoir oublier qu’au-delà des murs, des esprits tentent de tuer les hommes.Bird Box rend l’impossible possible et ça en est presque décevant. Le film dans sa chute laisse un arrière-gout d’inachevé, certainement amplifié par ses nombreuses incohérences. Et c’est dommage, car c’est cette happy-end à deux balles qui fait du – pourtant très bon – roman de Josh Merlan un film qu’on oubliera d’ici 2020.

En effet, au début, on nous vend un récit dans lequel ceux qui regardent les âmes des montres désirent se suicider, et ce même à travers une caméra, histoire de corser un peu les choses. Sauf qu’à force de complexifier l’idée de base, les scénaristes ont dû oublier que durant les premières minutes du film, l’ensemble des personnages principaux regardent les dégâts causés par ces choses indéfinissables à la télévision. De plus, ils devront tous assister à des suicides dans la rue au tout début pour pouvoir se rendre dans la maison dans lequel se déroule la majeure partie du film.

Le film présente malgré tout une apocalypse intrigante

En dehors de ces incohésions, ce qui est reproché au film, c’est le manque de réponses qu’il cause. Plein de phénomènes demeurent en effet inexpliqués, mais cela est pourtant à mon sens, une des forces du thriller puisqu’il laisse une grande place à l’imagination et aux spéculations, ce qui est plutôt agréable pour un film qui rentrerait presque dans la catégorie horreur. C’est ce qui le modernise et le rend plus subtil, plus léger. Je pense qu’un film tout cuit dans lequel tout aurait été élucidé au préalable aurait ennuyé le spectateur, d’autant plus qu’avec Bird Box, c’est pour plus de 2h qu’on s’embarque (sans mauvais jeu de mots).

Malheureusement, le film demeure une simple partie de Colin-Maillard monocorde, pas si mal soit, mais qui aurait pu être tellement mieux. Quelques rappels intelligents sont à remarquer toutefois, et les enfants redorent le blason du film, par des performances soignées et permettent une évolution du personnage de la mère, faisant du film un récit presque initiatique. Il y a donc certes de nombreux concepts intéressants et innovants ainsi qu’un casting des plus convaincants, mais cela ne semble pas avoir suffi à faire de Bird Boxun chef-d’oeuvre capable d’apporter une pierre à l’édifice de la Science-Fiction.

La performance de Bird Box reflète le manque de transparence de Netflix

Et pourtant Netflix a fait du film sa plus grande réussite en créant un réel attrait pour Bird Box. 45 000 000 de vues en une semaine. Des chiffres extraordinaires pour la plateforme comptant près de 150 millions d’utilisateurs. Or, ceux-ci sont quasiment les seuls à avoir été divulgués par l’entreprise qui ne montre que les résultats qui lui plaisent. On sait ainsi seulement que la Casa de Papel a été la série non-anglophone la plus regardée de leur SVod et que the Kissing Booth fait partie des trois films les plus visionnés à plusieurs reprises par les utilisateurs en 2018. Et c’est tout.

Si des chiffres ont cependant été annoncé quant aux côtes de popularité des acteurs des programmes originaux avant et après tournage en octobre, ce sont les seuls que la firme a daigné donner, montrant que le géant américain fait ce qu’il veut. A donc été prouvé que Netflix boostait des carrières dans le cinéma à l’image de Noah Centineo, réduisant alors au silence les erreurs commises par le géant, avec Marseille notamment.

Mais finalement, tout comme la plateforme nous influençait avec Bandersnatch, celle-ci est capable de maitriser ses audiences par une communication hors-pair. Sans outil de comparaison, difficile de définir le succès du thriller. On ne sait pas quel film détenait le précèdent record de vues ni même comment la marque s’y prend pour compter ses utilisateurs puisque un compte standard peut créer jusqu’à cinq profils. Beaucoup d’interrogations subsistent, mais cette recette du succès très bien gardée a fonctionné jusqu’à présent, alors rien ne laisse croire que Netflix donnera plus de données sur ses programmes & actions dans les années à venir. La réussite du film quant à elle, demeure donc assez floue.

Bird Box : une valeur sûre à produire

Enfin, pour Bird Box, la production n’avait pas pris énormément de risques. Adapté d’un roman de Josh Merlan par une réalisatrice primée aux Oscars, le scénario prenait déjà une bonne tournure. Sans compter un casting composé de Sandra Bullock, possédant (entre autres) un Oscar de la meilleure actrice ainsi que Sarah Paulson, actrice principale dansAmerican Horror Story notamment. Et l’équipe ne compte que des têtes d’affiche comme celles-ci. Ajoutez à cela du suspense et une histoire d’amour : le tour est joué pour la plateforme de SVod.

Qui plus est, le film a bénéficié d’une promotion sur les grandes chaînes de télévision, procédé que la firme n’utilise pas habituellement pour ses programmes. Les chiffres donnés par Netflix sont donc loin d’être étonnants et de relever du hasard, à l’exception près qu’ils sont presque les seuls dévoilés et que le film n’a pourtant pas reçu de très bonnes critiques médiatiques. Depuis sa sortie, le film connaît en dépit de tout un grand succès, renforcé par la création du #BirdBoxChallenge, consistant à imiter des scènes du film.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s