Bientôt la fin du règne Netflix ?

Il fallait s’en douter, Netflix a amusé un temps le marché de la télévision, mais les grandes chaînes ont décidé en 2019 qu’il était temps de contre-attaquer face au géant de 200 millions d’utilisateurs. Cette année, Disney, HBO, Apple et même France télévisions veulent eux aussi créer leur service de SVOD, afin de se placer sur cette demande grandissante.

C’est d’abord Disney qui a annoncé vouloir mettre en place une plateforme de vidéos à la demande. Promise pour 2019, la plateforme contiendra l’ensemble des programmes Disneyet Pixar (dessins-animés, Marvel, Star Wars…) mais aussi le conséquent catalogue de la chaîne Fox (les Simpsons, X-Men, les documentaires National Geographic…) racheté par Mickey et sa clique fin 2018. Une offre de taille qui risque d’être ce que BFM TV a appelé“une offensive anti-netflix” puisque Disney+, de son nom, proposera des tarifs moins chers et ciblés pour les familles.

Par ailleurs, la chaîne américaine HBO, à l’origine notamment de Game Of Thrones a elle aussi exprimé la volonté de surpasser Netflix avec leurs programmes combinés à ceux de Cartoon Network et aux films Warner Bros (Harry Potter, DC...). La plateforme que l’entreprise propose est censée renforcer leur première initiative HBO Now. Mais plus récemment, Apple et dans l’hexagone France Télévisions, Canal +,TF1 et M6 ont affirmé vouloir elles aussi empêcher Netflix de conserver son monopole.

La SVod a la côte

Netflix avait déjà été récemment perturbé par l’arrivée de Hulu et Amazon, proposant eux aussi des services du même genre. En revanche, si tous les géants de l’audiovisuel créé leur propre plateforme de SVod, Netflix pourrait voir plus de 20% de son catalogue – et souvent les meilleurs contenus – amputé étant donné que les entreprises garderont chacune leurs programmes pour elles et le développement de leur propre plateforme.

Ainsi, il est difficile d’envisager que ces démarches puissent être efficaces pour qui que ce soit puisqu’elles diviseront les utilisateurs entre plusieurs plateformes, sûrement sans être, chacune indépendamment de l’autre, de véritables succès. Aujourd’hui, l’attrait des utilisateurs pour Netflix réside dans la diversité du panel de programmes proposés, mais si le SVod venait a être plus limité, l’idée perd de son intérêt auprès des différentes audiences que la géante plateforme divertit aujourd’hui, ce qui blesserait Netflix et ses concurrents au moins pour leurs investissements vains.

Qui plus est, les consommateurs ne pourront pas mettre leur argent dans l’ensemble de ces plateformes, ce qui veut dire que la création de rivaux pour Netflix nuirait surtout au pouvoir d’achat des utilisateurs dans les contenus vidéos vu qu’il faudrait multiplier les abonnements pour pouvoir continuer de regarder nos shows favoris.

Enfin, cette compétition révèle aussi une course à l’investissement, avec des dépenses de parfois quelques milliards d’euros. Les firmes sont prêtes à tout pour produire et racheter de nouveaux programmes, insufflant une grande quantité de nouveaux films et de nouvelles séries, ce qui atrophie ridiculement la qualité des contenus mis à disposition. Si cette nouvelle devrait nous réjouir, celle-ci s’effectue en double-teinte et risque probablement de révolutionner la consommation des abonnés de Netflix, pour le meilleur ; ou pour le pire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s