De Princesse Mononoké à Totoro : Hayao Miyazaki, défenseur de la nature

À DÉCOUVRIR EN INTÉGRALITÉ SUR KONBINI EN CLIQUANT ICI

Extrait :

Déjà dans les années 1980, le prolifique Hayao Miyazaki questionnait l’apparent conflit entre les hommes et la nature.

Pourtant réalisées des années 1990 aux années 2000 pour la vaste majorité, les œuvres d’Hayao Miyazaki, célèbre cofondateur du Studio Ghibli, connaissent un regain d’intérêt en France. Pour cause, ce précurseur évoquait depuis déjà bien longtemps certaines thématiques, aujourd’hui devenues fondamentales. Entre féminisme et pacifisme, il a en effet dressé de nombreux constats à travers ses animes, en apparence seulement esthétiques.

Parmi ceux-ci, un portrait alarmant de la relation qu’entretiennent les hommes avec l’environnement. La lecture qu’on semblait faire par le passé à la découverte des œuvres de Miyazaki semble s’être muée en une compréhension plus urgente encore, quant aux différents problèmes environnementaux que le monde connaît. Aujourd’hui, ses films d’animation résonnent dans une ère de réchauffement climatique exacerbé, où le plastique s’impose comme l’un de ses responsables.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s