Pourquoi Midsommar est bien plus qu’un simple film d’horreur

À DÉCOUVRIR EN INTÉGRALITÉ SUR KONBINI EN CLIQUANT ICI

Extrait :

Un an et demi après l’acclamé Hérédité, Ari Aster est de retour avec le lumineux et glaçant Midsommar.

Avec Hérédité, Ari Aster proposait déjà en 2018 un film d’horreur presque aussi éprouvant que brillant. Sombre, dramatique et dérangeant, le scénario imaginé par le réalisateur avait défrayé la chronique. Résultat ? Ari Aster était attendu au tournant pour son prochain film, qu’il n’a d’ailleurs pas tardé à tourner. Intitulé Midsommar, ce nouveau long-métrage débarquera dans les salles le 31 juillet prochain. À cette occasion, nous avons échangé avec le cinéaste sur ce projet qu’il aurait « échafaudé avant même de débuter le tournage d’Hérédité« .

Midsommar est à bien des égards un travail de longue haleine, qui fait suite à une rupture amoureuse douloureuse qu’Ari Aster a vécue il y a quelques années – cette rupture est même le fil conducteur du long-métrage. Le film raconte l’histoire de Christian (Jack Reynor) et Dani (Florence Pugh), un couple qui bat de l’aile. Dani décide quand même d’accompagner son mec lors d’un voyage en Suède avec ses amis. Sauf qu’elle finit par se retrouver aux côtés d’un groupe de mecs machos face à une secte aux coutumes mystérieuses. Cependant, influencée petit à petit par ce nouvel environnement, Dani s’accroche à cette secte autant qu’elle le peut, dans l’espoir d’être acceptée par une communauté…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s