Swimming de Mac Miller a un an, et l’écouter reste toujours aussi déchirant

À DÉCOUVRIR SUR KONBINI EN CLIQUANT ICI

Extrait :

Le dernier album du rappeur a fêté sa première bougie ce week-end.

3 août 2018. Mac Miller dévoile Swimming, 13 titres à travers lesquels il dépeint fidèlement et sans détour ses sentiments les plus lumineux, et les plus sombres. À mi-chemin entre l’espoir de vaincre ses démons et celui de se noyer à jamais pour se libérer d’une anxiété qui le ronge, l’artiste conte sa dépression, sa rupture parfois et ses addictions à l’alcool et aux drogues.

Et si aux premiers abords ceux qui auront écouté Swimming avant la mort de Mac Miller se seront convaincus qu’il allait mieux et qu’il était sur la voie de la guérison, le 7 septembre dernier a rapidement rappelé aux plus naïfs à quel point le rappeur était meurtri. Certains ont vu des symptômes avant-coureurs par la suite, des signes qui auraient fait que… Tout un tas d’indices qui auraient été glissés aux fans dans l’intention un peu folle que quelqu’un puisse lire ses appels à l’aide.

Sauf qu’à bien d’autres égards, Swimming était pour Mac Miller une victoire. Celle d’être parvenu à compléter un album des plus cohérents alors même que sa vie privée implose à l’époque, totalement dépassé par son accident de voiture sous stupéfiants plus tôt dans l’année ainsi que par sa relation au point mort avec la célèbre Ariana Grande.

Antithétique, le disque est à certains moments teinté de la volonté sans égale de Mac Miller de se racheter, « de mettre de l’ordre dans sa vie » et de se séparer des addictions à cause desquelles il a tant perdu. Mais à d’autres, il rappelle à quel point l’équilibre et la stabilité de Mac Miller étaient fragiles, et que pour éviter la noyade, le rappeur se devait de nager constamment à contre-courant, jusqu’à l’épuisement.

Et l’épuisement, c’est cette nuit de septembre, alors que les adolescents retournent tout juste à l’école, quand Mac Miller meurt d’une overdose à son domicile. Il le disait souvent, ce sont l’ennui et l’envie perpétuelle de rester chez lui qui l’ont amené à tout remettre en question. Ce soir-là, il perd la vie seul, à peine un mois après cet album que tous – fans et critiques – chérissaient. Alors, Swimming était-il un ultime adieu, ou un ultime espoir ? Difficile à savoir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s